Régiment de réserve du 94e R.I. de Bar-le-Duc, où dominaient les Ardennais, les Meusiens du Barrois et de nombreux Rémois. Mis sur pied en Août 1914, le Régiment quitte Bar-le-Duc et entre en campagne le 9 août sous les ordres du Lieutenant Colonel Duperrier

Armand Michel, mon arrière grand-père en faisait partie. Il est porté disparu le 8 octobre 1915. Je recherche moi aussi des informations, documents, archives, photos, témoignages, carnets de route sur cette unité, sur ses hommes et les combats qu’elle a menés :

1914
Offensive de Lorraine (Buzy), retraite (Senlis). Bataille de la Marne (Champfleury), de l’Aisne et de l’Oise.

1915
Artois (Foncquevillers, Hebuterme), Seconde offensive de Champagne (Navarin) en septembre1915.

« Vendredi 8 octobre.
Le régiment attaque à la baïonnette à 3 heures de l'après-midi. …. On gagne de suite trois tranchées presque sans pertes (tranchée des Satyres). Mais l'artillerie de la 51e D.I., qui devait tirer sur une tranchée à notre droite, cesse son tir et on est pris de flanc par les mitrailleuses boches. On est obligé de battre en retraite sur nos premières positions... Nous faisons des pansements sans arrêt, de 16 heures à 1 heure du matin, sous un bombardement terrible. On est absolument fou. On perd huit cents hommes environ... »

1916
Verdun en mai, sur la Somme en septembre

1917
Chemin des Dames au printemps

1918
Montdidier. Il fait partie des troupes qui entrent en libérateurs à Mulhouse et Strasbourg en novembre.

A lire absolument  : Les carnets de l'aspirant Laby, fils d’un pharmacien, ancien adjoint au maire de Reims, installé dans la Somme au moment de la déclaration de guerre. Il est alors élève de l’école du service de Santé de Lyon et il est nommé médecin auxiliaire dans le groupe des brancardiers divisionnaires de la 56e division d’infanterie. En avril 1915, désireux de s’illustrer sur le champ de bataille, il demande à être affecté au 294e régiment d’infanterie. En charge des premiers secours et évacuations, depuis les postes de soins situés aux premières lignes, chaque jour il prend la peine d'écrire ce qu'il vit au front, en illustrant parfois lui-même ces textes. Un récit poignant.

Si vous recherchez des renseignements sur un ancêtre du 294e R.I., ou si vous avez des documents, photos ou autres souvenirs, n’hésitez pas à me contacter :

> thcollet[chez]club-internet.fr  (Remplacer [chez] par @)

RI294