Jeune régiment de forteresse formé en avril 1913, le 167e tient garnison à Toul.

Pendant les deux premières années de guerre, il est essentiellement constitué de soldats originaires de l’Est, du Nord et de l’Ile de France. La Brigade active de Toul, (ainsi dénommée jusqu’à la constitution de la 128e Division : 167e, 168e et 169e R.I.), sous commandement de la 73e D.I., se couvre de gloire lors des furieux combats du Bois-le-Prêtre au nord-est de Pont-à-Mousson, d’octobre 1914 à juin 1915. Impressionnés par la bravoure, l’ardeur et la ténacité du 167e, les Allemands baptisèrent le régiment « Les Loups du Bois-le-Prêtre ».

Le 25 septembre 1915, le 167e R.I. participe à l’offensive de Champagne, entre Servon, et le Bois de la Gruerie.

Le destin du régiment conduira celui-ci plusieurs fois à Verdun ; notamment en juillet 1916, aux abords de Fleury-devant-Douaumont, le 167e R.I. stoppe la dernière grande offensive allemande visant à s’emparer du Fort de Souville, aux portes de Verdun. L’attaque menée par l’Alpen Korps laisse le régiment exsangue mais Verdun est sauvé.

Le 167e R.I.  s’illustre encore lors des combats de l’Ile de France. En mai 1918, l’Armée allemande perce le front au Chemin des Dames, balayant les troupes françaises. Paris est menacé. Passé sous commandement de la Xe Armée du général Mangin, le 167e arrête l’offensive allemande sur la Savière puis passe à la contre-attaque, depuis Corcy, perçant les 1ère et 2ème lignes ennemies. 

Le 167e R.I. rejoint le secteur du Chemin des Dames en septembre 1918. Avec les régiments « frères » de la 128e D.I., le 167e se trouve à la pointe des combats au nord de Soissons, en avant de toutes les divisions voisines. Le fameux Moulin de Laffaux est enlevé par le régiment. Le régiment est relevé dans la nuit du 18 septembre 1918 pour se joindre à l’offensive des Flandres, en Belgique où s’achèvent les exploits militaires du 167e le 11 novembre 1918.

Mon grand-oncle paternel servit au 167e R.I. à partir de janvier 1917, obtint deux citations à l'ordre du Régiment, fut décoré de la Croix de guerre avec étoile de vermeil. Il tombe au combat le 18 septembre 1918 devant le Moulin de Laffaux, à l'âge de 21 ans.

Vous trouverez le fruit de mes recherches sur mon site consacré au 167e, "Les Loups du Bois-le-Prêtre" :

> http://167e.regiment.free.fr/

Je me ferai un plaisir de répondre à vos questions éventuelles. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante :

> hannibalhannibal474[chez]hotmail.com  (remplacer [chez] par @)

167e